Rose fushia

C’était l’un de ces hivers qu’on n’oublie pas. Ceux qui ne se contentent pas d’habiter l’espace autour de nos têtes, mais s’infiltrent jusqu’aux profondeurs de nos êtres, s’y installent, allument dans chaque veine une bougie et attisent dans nos coeurs des cheminées flamboyantes, où ça brule… ça brule… Je l’avais rencontré pour la première fois,…